Chose promise, chose due!  

J'ai promis à Liza de lui donner cette recette, que j'ai moi même héritée d'un cher ami grec, me voilà donc au pied du mur...sans me faire prier! 

P1030153

Un dip mortellement bon, que je ne fais, sauf exception, qu'une fois par an, le jour de Kathari Deftera (équivalent du mardi gras en Grèce). Ce matin-là, quelque soit le temps et le déroulement de la journée, même si je suis invitée et que je ne suis pas sensée apporter quelque chose, je fais ma taramosalata. C'est sacré! Et si je suis invitée, j'impose mon tarama à la maîtresse de maison, même si, elle aussi, en a préparé, chose que je n'oserais jamais faire en temps normal! Pourquoi, si c'est si bon, n'en faire que ce jour-là?? Justement parce que c'est trop bon! Et quand je vous aurais dit que diététiquement, ça équivaut à s'enfiler un pot de mayonnaise avec une baguette de pain...vous comprendrez que ce n'est pas le genre de chose qu'on peut se permettre tous les jours! Pourquoi s'enfiler tout le pot?...parce que je suis incapable d'arrêter une fois le nez dedans!!! 

Tout d'abord un petit éclaircissement d'ordre linguistique: le tarama, pâte constitué d'oeufs (minuscules) de cabillaud, est un produit qui ne peut être consommé tel quel, à moins d'être un peu kamikaze; c'est un peu comme si vous vouliez manger une olive qui vient juste d'être cueillie...vous voyez? On parle donc de taramosalata, cette crème onctueuse au goût si fin, qui est le résultat de l' émulsion du tarama avec de l'huile d'olive. D'où la comparaison avec la mayonnaise...

Il existe deux sortes de tarama:  le rose (rose vif!) et le blanc. Le premier est tout simplement un tarama auquel on a ajouté un colorant. Le deuxième, plus cher, est un tarama naturel et, à mon avis, meilleur aussi en goût.

Deux écoles pour la taramosalata: l'ajout de mie de pain ou de pommes de terre bouillies. Le résultat est complètement différent: avec la mie de pain, on a un dip crémeux, mais légèrement granuleux, plus rustique. Avec la pomme de terre, on a l'onctuosité d'une purée, mais à mon sens, le goût est altéré et en bouche,on a une constitance de mousse......Autant j'adore la première version autant la deuxième version me laisse indifférente, voire me dégoûte....c'est un peu comme si ce n'était pas du tout le même produit !

Et comme de bien entendu, c'est souvent au pif que se réalise cette recette...toutefois, exclusivement pour vous, j'ai pesé les ingrédients que j'ai utilisés, pour vous donner une idée:

Pour une grosse cueillérée de tarama (environ 120 gr)

  • 160 gr de mie de pain*
  • 1 gros oignon
  • 1 citron
  • Environ 1/2 litre d'huile d'olive

Faire tremper la mie de pain dans un peu d'eau, puis l'essorer en la pressant entre ses mains. Raper l'oignon.

Mettre dans un saladier le tarama, la mie de pain essorée, et la purée d'oignon. Bien mélanger. Au batteur électrique, monter le tarama (comme pour une mayonnaise) en versant progressivement l'huile d'olive. Ajouter le jus de citron. Si le tarama a encore un goût trop prononcé de saumure, ajouter du citron.

On obtient avec ces quantités l'équivalent d'un pot  de 1 kilo (voire plus). Ne vous fiez pas à la photo et son petit pot...

Impératif: le préparer quelques heures (1 ou 2) à l'avance et réserver au frais  pour que les saveurs ressortent bien.

*Qualité de la mie de pain: il faut utiliser une mie de pain "serrée", ça ne marche pas avec de la mie de pain de baguette, par exemple. Le pain grec est l'équivalent d'un pain de campagne, avec une mie compacte.

Servir avec une "lagana", ce joli pain tout plat du Carême, est encore le plus simple et le plus savoureux...on se fait de belles tartines et on croque!

Mais pour le mini buffet de la photo, j'avais fait des gressins et j'ai posé la taramosalata au milieu d'une couronne de légumes croquants. Délicieux également avec toute sortes de chips, de pita grillées.........

La taramosalata se conserve un jour ou deux au frais; mais personnellement, je ne l'aime que le jour même.

Tara 2

Pour faire un gros bol de Taramosalata, on a besoin à peine de 120 gr de tarama...c'est pourquoi, je maintiens que ça vaut le coup de payer plus, pour un produit authentique!